30 juin 2018 accueil les plantes 0
Laurier frais

Le nom latin du laurier est Laurus nobilis. Voici ses autres noms : laurier d’Apollon, laurier-sauce, laurier-vrai, laurier-noble, laurier-commun.

Le laurier-sauce fait partie de la famille des Lauracées. C’est avec lui qu’étaient tressées les couronnes qui ornaient les têtes des héros de l’Antiquité.

A l’état naturel, c’est un arbre qui peut mesurer jusqu’à 10 mètres ! On trouve dans le commerce du laurier-sauce en pot, ce qui permet de l’utiliser frais.

Très utilisé en cuisine, il fait partie du bouquet garni : ail, persil et thym. Ses feuilles ont une odeur très aromatique.

Il parfume également les marinades, les courts-bouillons, les plats en sauce et aromatise le vinaigre.

Voici les bienfaits du laurier :

 

1. En infusion, il stimule l’appétit et favorise la digestion : une cuillère à café de feuilles hachées par tasse, après le repas. Infuser 3 à 4 minutes puis filtrer. Sucrer ou non selon le goût. On peut rajouter aussi un peu de citron non traité.

 

2. Ajoutées dans l’eau du bain, les feuilles soulagent les douleurs et les contusions.

 

3. L’huile extraite de ses fruits apaise les douleurs des articulations.

 

4. En infusion, il aide également à combattre la fatigue.

 

5. Pour favoriser le sommeil, prendre une infusion au coucher : une cuillère à café de feuilles hachées par tasse, infuser 3 à 5 minutes.

 

6. Pour désinfecter une pièce, y faire bouillir des feuilles ou faire brûler des feuilles séchées dans un cendrier, par exemple.

 

7. Et pour finir, voici un autre de ses bienfaits : pour éloigner les moustiques et les mouches, brûler des feuilles de laurier.

 

Les feuilles de laurier fraîches sont bien plus parfumées et c’est un vrai délice dans une sauce tomate ou un pot-au-feu : une ou deux feuilles suffiront à parfumer le plat et à profiter de ses bienfaits.

A défaut, les feuilles séchées feront très bien l’affaire pour les bons petits plats en hiver !

A utiliser en respectant les dosages car le laurier-sauce contient des substances actives. 

 

 

DANGER : il ne faut surtout pas le confondre avec le laurier-rose ou avec le laurier-cerise, qui sont très vénéneux.